Voyage en profondeur

Tu es au bord d’une falaise.
Pourquoi ? Comment ?
Qu’importe. Plus rien n’a d’importance.
Tu vas sauter, ça ne fait aucun doute.

Lire la suite

Publicités

Enfermé, hors du temps…

 » J’accuse ces gens… De m’avoir toujours laissé seul… « 

Aussi longtemps que je me souvienne, j’ai toujours était curieux. Une curiosité maladive: je ne pouvais jamais m’empêcher de vouloir connaître les choses qu’on m’interdisait de savoir. Voir ce que je ne devais pas voir. Ma mère me disait toujours que cette curiosité m’amènerait à quelque chose. Ma perte disait-elle. Mais finalement… Ça n’a pas été totalement ça…

Lire la suite

Il est 23h30…

Il est 23H30. J’aime donner les heures, parce qu’on écrit différemment le matin, alors que le soleil se lève et qu’une journée entière nous attend, et la nuit, où le calme revient, nous laissant seul avec nos pleurs, nos espoirs, nos idées. Notre mélancolie.
Il est 23h30 et je range de vieux papiers. Je range de vieux papiers glanés dans divers magasines avant mon départ, des papiers censés me servir de bouées dans ce grand bassin parisien où je n’avais jamais mis les pieds. Ils reflétaient mes pensées et mes préoccupations d’alors, ma peur de l’ennui, et mon besoin de repères dans un monde encore inconnu.

Lire la suite

Champ d’extermination

Être un légume, ça craint.

On est nourris, élevés, blanchis ; et on se prépare à cette vie qui nous paraît alors extraordinaire. Tous les jours, nous sommes traités comme des rois, sous la garde de ces gens si bienveillants. Mais soudain, ceux qui furent nos précepteurs deviennent nos tortionnaires.

Lire la suite

La fête

Midi vient de sonner. Je suis confortablement installée dans mon fauteuil, un petit verre de rosé à la main. Mais je n’ai pas l’esprit tranquille. Non, une pensée vient gâcher mon repos dominical.
J’ai été invitée il y a quelques semaines déjà à un grand repas. Mes parents avaient l’habitude de s’y rendre, et depuis je perpétue la tradition. Aujourd’hui, habitant loin de la fête, j’ai envoyé une amie pour prendre ma place.
J’attends ses premiers retours. Mais je connais déjà son verdict : nous sommes de moins en moins nombreux années après années.

Lire la suite

L’accusation d’une morte

Il faisait nuit, le ciel était dégagé, le souffle du vent nocturne s’abattait avec douceur sur le
paysage endormis. Je venais de quitter une fête entres amis à cause d’un appel de mes parents,
apparemment, c’était important. Alors, sans trop réfléchir, j’avais quitté la soirée plutôt bien
ambiancée avec un certain regret.

Lire la suite